Accepte de sortir avec moi et je te donnerai un travail !

Tout jeune détenteur d’une licence professionnelle ou équivalent n’a qu’un seul rêve: AVOIR UN BOULOT ET SE CASER QUELQUE PART !

On a l’habitude d’entendre que les filles ont un sort très facile sans oublier que nous restons celles qui souffrent le plus dans presque tous les aspects de la vie.

J’ai perdue un job deux semaines après parce que j’ai refusé de sortir avec mon boss

Inconnue

Elle m’a dit: Massaran, j’aimerais que tu parles de ça ! C’est vrai que j’ai dénoncé l’acte, mais j’aimerais que les uns et les autres sachent que quelques part au Mali, les jeunes dames que nous sommes souffrent beaucoup !

Notre inconnue a 22 ans et est détentrice d’une licence en marketing et communication.

Après un stage de 3 mois au sein de la même boîte, elle eut la chance d’être embauché et d’occuper le poste de Responsable Marketing, pleine de joie et de fierté, elle a informé sa communauté sur les réseaux sociaux ( comme nous savons tous bien le faire) et a invité ses amies à sortir afin de fêter cette bonne nouvelle.

D’après notre jeune ex responsable marketing, son premier jour au boulot fut catastrophique pour elle, son boss n’arrêtait pas de l’appeler pour des petites tâches qui n’avaient rien à voir avec son poste mais qu’elle a trouvé normale, puis ça continuait jusqu’à la fin de la première semaine !

La deuxième semaine s’annonça très mal, elle est arrivée en retard au boulot suite à un manque de sommeil car même pendant le week-end il n’a pas arrêté de l’appeler et d’envoyer des mails.

Le boss super furieux de son retard l’a convoquée dans son bureau. Notre inconnue super gênée de ce qui se passait, a essayé de s’excuser croyant que ça pouvait résoudre le problème et mettre fin au malentendu jusqu’à ce que son patron lui pose des conditions à prendre ou à laisser ( c’est à dire démissionner).

Ces conditions étaient les suivantes:

  • Acceptes de sortir avec moi et un mois après tu auras même droit à une promotion, c’est une promesse que je te fais parce que tu me plais beaucoup et ça depuis le premier jour.
  • Je suis le chef ici, si tu refuses mes avances, je vais te rendre la vie difficile et tu seras obligée de démissionner.
  • Et si quand même tu ne démissionnes pas, je te mettrais dehors !

Ne voulant pas avoir à faire avec un psychopathe du genre, elle décida de démissionner d’elle même.

Un mois après, elle a finalement dénoncé son boss qui sera sûrement punit comme il le faut.

Combien comme elle ont été menacées de la sorte ?

Combien ont gardé le silence ? Combien ont été traumatisées ? Combien ont perdue goût à la vie et à leurs propres épanouissements ?

Nous devons nous poser des questions !

Aujourd’hui j’ai raconté brièvement cette histoire, je l’ai raconté de la manière la plus simple possible afin de sensibiliser et de ne pas trop choquer.

Les menaces sont aussi une forme de violence, EXPRIMEZ-VOUS et DÉNONCEZ LES !