AUCUNE PERSONNE NE SUFFIT À ELLE TOUTE SEULE

NOUS AVONS TOUJOURS BESOIN DES AUTRES POUR Y ARRIVER.

Nous avons toujours besoin des autres autour de nous, c’est une réalité, c’est un fait !

Mais au Mali d’aujourd’hui, qu’est-ce qu’on voit ? On voit des personnes qui souffrent de l’absence des autres dans leurs vies. Mon billet parle d’un sujet très précis ! Les projets qui tombent à l’eau à cause de l’insouciance de ceux qui nous entourent.

Partant de mon constat personnel, des porteurs de projets, des chefs d’entreprises, des leaders d’associations, en tout cas la plupart sont à la fois la tête, le tronc et les membres de leur entreprises, et ce malgré le fait qu’ils ont des équipes bien formées.

Quand ils ne sont pas présents rien ne va ! Quand ils quittent la ville ou le pays tout se mélange. Porter un projet au Mali est devenu synonyme de stress au quotidien car c’est soit tu vas jusqu’au bout avec ou sans aide, soit tu abandonnes pour qu’après? on te traite directement de lâche. Ce que tu subis au quotidien, importe peu ! Le plus important c’est le résultat, quand ça va tout le monde t’applaudît, tu seras encore heureux et chanceux si tu trouves des gens pour t’applaudir, parce que très souvent ils t’observeront de loin sans rien dire et quand tout tombe à l’eau ils seront les premiers à crier sur la place : ON SAVAIT QUE ÇA N’ALLAIT PAS ALLER LOIN !

Ne laissez personne vous faire croire que vous n’avez pas besoin des gens dans vos réalisations et vos projets, quand on vous met à l’écart, n’acceptez jamais de rester à l’écart.

Il serait judicieux d’aller à la rencontre des personnes qui seront prêtes à vous aider, qu’il pleuve ou qu’il neige, c’est bien possible de changer d’équipe encore, encore et encore jusqu’à ce que vous tombez sur la bonne. Je crois aux belles âmes, elles sont rares mais bien présentes.

Porter un projet, c’est comme avoir un enfant, vous ne pouvez pas élever votre enfant seul, et ceux qui n’ont pas d’enfant ne doivent pas croiser les bras et observer celui des autres mourir de faim, de soif et de froid.

C’EST ENSEMBLE QUE NOUS POUVONS.